Pour lutter contre la maladie de Parkinson, un traitement par thérapie génique est actuellement en cours d'expérimentation chez l'homme. Il pourrait bientôt prendre la place des médicaments. Les détails.

Rappels sur la maladie

En France, près de 100 000 Français sont touchés par la maladie de Parkinson. Elle commence d'abord par une fatigue intense puis se manifeste par des tremblements alors que l'organisme est au repos. Le malade est alors incapable d'effectuer des mouvements, tout son corps devient rigide. Ces troubles moteurs peuvent être associés à des aspects psychologiques particuliers, dus notamment à la dégénérescence des neurones produisant la dopamine.

Actuellement, le traitement repose uniquement sur l'administration orale de médicaments comblant l'insuffisance de dopamines dans le cerveau. L'activité motrice est ainsi améliorée. Cependant des effets indésirables peuvent appraître, notamment l'apparition de mouvements anormaux involontaires ou dyskinésies. La rasagiline est aussi un médicament pouvant être envisagé. Outre cela, il y a également le traitement chirurgical avec aussi des effets secondaires tels que les troubles de l'humeur ou l'apathie.

Avec la thérapie génique il y a donc un véritable espoir puisqu'elle permet de restaurer la production des cellules dopaminergiques. Elle n'a donc plus fonction de corriger une erreur génétique mais d'introduire plusieurs gènes pour que la production de dopamine soit suffisante.